En 2009, Robin Green était élue au conseil de bande de la Première Nation Katzie à

Pitt Meadows, où elle est responsable du portefeuille de l’Éducation et de la Santé.

Si vous aviez dit cela à Robin il y a quelques années, elle ne vous aurait peut-être

pas cru.

Pendant sa période de croissance, elle avait quelques livres à lire. Sa mère a quitté

l’école en 7e année, peu alphabétisée et avec des d’idées négatives en rapport avec

l’éducation. Cela signifiait que Robin n’avait pas d’aide pour ses devoirs et qu’elle

n’était pas encouragée à rechercher des A sur son bulletin. Sa mère ne savait pas

comment l’aider. Lorsque Robin a eu 16 ans, elle a décroché de l’école secondaire. À

19, elle avait son premier bébé, une belle petite fille. Quatorze mois plus tard,

elle donnait naissance à son fils. C’est alors que la vie a commencé à changer pour

Robin. Elle a décidé de retourner à l’école, et le programme HIPPY est arrivé dans la

Première Nation Katzie. Jeune maman et voulant mettre un terme à un cycle

négatif, Robin a sauté sur l’occasion de devenir intervenante à domicile de HIPPY.

Alors, ses enfants ont également fait l’expérience de HIPPY. « Nous avons lu des

livres tous les jours et eu des activités ensemble. C’était une période si agréable

pour nous. Le changement s’est fait presque immédiatement. Le vocabulaire a été

enrichi et la confiance a grandi » dit Robin. Ses enfants ont maintenant 11 et

12 ans.

Ils ont des A sur leur bulletin. De plus, Robin travaille à temps plein comme

coordonnatrice de HIPPY. L’expérience de Robin n’est pas une exception. Bien que

toutes les histoires soient différentes, HIPPY a continuellement fourni une vraie

solution aux familles canadiennes à faible revenu et socialement exclues.